Dispositifs



L’enseignement bilingue en Roumanie

Depuis sa création en 2003, le dispositif d’enseignement bilingue francophone en Roumanie fait l’objet d’un engagement très fort de la part des autorités éducatives locales et françaises, qui s’est traduit par la signature, en 2006, d’un accord intergouvernemental encadrant le fonctionnement de ces sections bilingues. Cet accord a permis de structurer le dispositif et de développer de nombreuses initiatives, soutenues par l’expertise du CIEP, qui ont permis son succès : création d’une mention bilingue francophone dans le cadre du baccalauréat roumain, développement d’un module d’enseignement interdisciplinaire, intégration massive des TICE dans les enseignements disciplinaires en français, mise en place d’une démarche qualité… Un nouveau protocole d’accord sur la coopération linguistique et éducative, signé en septembre 2016, confirme l’importance de l’enseignement bilingue et prévoit la mise en place d’un certain nombre de mesures qui devraient permettre de consolider le dispositif et de l’adapter aux contraintes actuelles.

L’enseignement bilingue aux États-Unis

Aux États-Unis, les programmes bilingues ont la cote. De New York à l’Utah, de la Californie à la Floride, l’enseignement bilingue n’a en effet cessé de progresser au cours de ces 15 dernières années, que ce soit à l’initiative de parents, comme à New York, ou des autorités éducatives locales désireuses de former des citoyens multilingues, comme en Utah. Et le français est particulièrement plébiscité dans ces cursus implantés majoritairement au sein des écoles publiques, dans plus de la moitié des États américains. Une "révolution bilingue" est en marche et pour répondre à cette demande croissante mais aussi pérenniser les dispositifs existants, les différents États, avec le soutien des services culturels de l’ambassade de France, doivent aujourd’hui faire face à plusieurs obstacles, au premier rang desquels une importante pénurie d’enseignants.

L'enseignement bilingue au Liban

Le système éducatif libanais présente la particularité d’être structurellement bilingue : tous les établissements, depuis le préscolaire jusqu’à l’université, proposent en effet un enseignement bilingue arabe-français (pour la majorité d’entre eux) ou arabe-anglais. Depuis quelques années et malgré l’attrait historique des Libanais pour la langue et la culture françaises, on constate une baisse des effectifs des élèves inscrits dans l’enseignement francophone. Une évolution qu’entendent bien endiguer, en lien avec le ministère libanais de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, les services français de coopération linguistique et éducative au Liban, en misant notamment sur l’amélioration de l’enseignement du et en français et sur le renforcement de l’attractivité du français en milieu scolaire et universitaire.

L'enseignement bilingue en Hongrie

La Hongrie dispose d’un réseau de 10 établissements à sections bilingues francophones (8 lycées d’enseignement général et 2 lycées techniques), répartis dans 8 villes du pays. L’attractivité de ce dispositif, soutenu par l’Institut français de Budapest, repose en grande partie sur l’excellence (7 des 10 lycées bilingues sont déjà labellisés LabelFrancÉducation ; 2 le seront prochainement) et le dynamisme de ce réseau d’établissements, qui devrait s’élargir dans les prochaines années à l’enseignement primaire.

Classes bilingues en Lituanie

Le dispositif EMILE a été mis en place en Lituanie en 2009 et 2010. Un projet mené sur financement européen (FSE) a permis, entre 2011 et 2013, de développer le réseau d’établissements bilingues francophones qui compte aujourd’hui 50 classes (1 197 élèves), implantées dans 20 établissements à travers le pays. Aujourd’hui, ce réseau hétérogène, jusqu’ici peu soutenu par les autorités éducatives locales, doit faire face à plusieurs défis et est soutenu dans ses actions par l’ambassade de France et l’Institut français de Lituanie : améliorer la qualité de l’enseignement bilingue et de la formation initiale des enseignants, rationaliser et crédibiliser le réseau, harmoniser les pratiques, engager les établissements dans une démarche qualité.

Enseignement bilingue en Russie

La Russie dispose d'un réseau de 23 établissements bilingues francophones. Caractérisé par une pluralité de dispositifs, ce réseau doit aujourd'hui faire face à plusieurs défis et est accompagné dans ses évolutions par les services de coopération linguistique et éducative de l’ambassade de France en Russie : professionnalisation des équipes, harmonisation des disciplines et des programmes enseignés en français, mutualisation des bonnes pratiques, autonomisation et rationalisation du réseau.

Enseignement bilingue en Égypte

L’Égypte dispose d’un réseau d’une cinquantaine d’établissements bilingues francophones, principalement implantés au Caire et à Alexandrie. L’Institut français d’Égypte (IFE) accompagne depuis 2012 la mise en œuvre d’une démarche qualité au sein de ces établissements, en soutenant, en partenariat avec le Centre international d’études pédagogiques (CIEP), la professionnalisation des équipes de direction de ces établissements et l’évolution des pratiques pédagogiques des enseignants.

Sections bilingues en Ukraine

L’Ukraine dispose d’un réseau d’une trentaine d’établissements publics spécialisés dans l’enseignement du français, dont sept accueillent des sections dites "bilingues". L’ambassade de France à Kiev accompagne depuis 2012 l’effort de professionnalisation de ces écoles en soutenant, en partenariat avec le CIEP, un plan d’actions défini en 2013 par les chefs d’établissements.

Classes bilingues au Vietnam

Le Vietnam a célébré au mois de juillet 2014 le vingtième anniversaire de ses classes bilingues francophones. 20 ans après sa mise en place, le programme continue d'attirer de nombreux élèves (près de 13 000 apprenants étaient scolarisés en 2014 dans des classes bilingues), en particulier grâce à la qualité des enseignements proposés au sein de ces filières, qui promeuvent des méthodes éducatives innovantes, comme celle du programme La main à la pâte.