Un riche éclairage documentaire pour la classe d'histoire en français.

Un portrait vidéo de l'écrivain francophone qui décrit son expérience du bilinguisme dans son ouvrage "Au lieu du péril"

Le CIEP a accueilli au mois d’avril 20 coordinateurs pédagogiques exerçant dans le réseau des Instituts nationaux.

Le CIEP a formé des enseignants de français et de DNL dans le cadre du développement de nouvelles filières.

Présentation du dispositif et entretien avec Virginie Villechange, ACPF

 

Focus

  • Le Centre de ressources et d'ingénierie documentaires du CIEP propose un riche éclairage documentaire pour la classe de géographie en français. Cette sitographie réfère de documents et sources sélectionnés en mars 2015.

  • Le programme La main à la pâte, introduit dès 2000 au Vietnam au sein de classes bilingues francophones à Hanoi, vise à développer un enseignement des sciences fondé sur l’investigation. Mme Elisabeth Plé,  formatrice La main à la pâte, explique les principes de cette démarche pédagogique et revient sur les circonstances dans lesquelles ce programme a été mis en œuvre au Vietnam : après une phase d’expérimentation dans 63 provinces et villes du pays, il sera intégré dans les nouveaux programmes de sciences qui verront le jour en 2015.

 

Portraits

  • Qu'est-ce que le fait de vivre entre deux langues fait au corps ? Dans quelle langue un bilingue a-t-il mal, rêve-t-il, meurt-il ? Dans le processus de traduction, comment se fait le va-et-vient entre les deux langues ? À quel moment un bilingue ressent-il que sa langue d’adoption n’est plus une langue étrangère ? Invitée à prononcer la conférence inaugurale de l’université d’hiver BELC – Les métiers du français dans le monde au CIEP le 16 février 2015, Luba Jurgenson a accepté d’accorder au Fil du bilingue un entretien vidéo dans lequel elle revient sur son expérience du bilinguisme, son métier de traductrice et ses projets d’écriture.

  • Invitée au CIEP à l’occasion de l'Université d'hiver - BELC 2014, Laura Alcoba, romancière et traductrice argentine, a raconté à la centaine de stagiaires présents son attachement au français et son choix d’écrire ses livres en langue française. Dans la continuité de cette rencontre, Le fil du bilingue a questionné l'auteure sur le rapport singulier qu’elle entretient avec la langue française.